Quand je me sens perdu,
tu m’attends, chaud et bon,
ta saveur amère, tu
me réchauffes le bidon.
Cette vie, pleine d’embûches,
pèse sur mon cœur fragile,
mais tu caresses ma bouche
ouverte, chaleurophile.
Et mes problèmes partent vite
comme la fatigue du jour
qui court aussi en fuite
de peur de notre amour.
Je te remercie donc
de chasser mes démons
que t’arrives court ou long,
mon âme porte ton nom.

Advertisements